Aïn-EL-Turck La Plage

Aller au contenu

Menu principal

Débarquement des alliés aux Andalouses

Quelques pages d'histoire


Débarquement des alliés aux Andalouses le 8 novembre 1942





Notre village eut également ses heures de gloire aux heures sombres de l'Histoire

Il fut l'un des points principaux de "l'Opération Torch", nom de code du Débarquement des Alliés en Afrique du Nord en 1942. Des accrochages sévères eurent lieu à Aïn-El-Turck entre les forces françaises (fidèles à Vichy) et les forces américaines, mais ils ne durèrent que quelques heures.


Soldats Américains au cours du débarquement


"Les Américains installèrent leur QG opérationnel de la Force Y (26e Régiment de la 1ère Division d'Infanterie sous le commandement du Général de Brigade Théodore Roosevelt Jr, qui s'illustrera plus tard, lors du débarquement en Normandie à Utah Beach et à Sainte-Mère-l'Eglise) au Casino de Paradis Plage réquisitionné. Comme nous habitions dans l'enceinte du casino, mon père fut recruté au Service Intendance ; paradoxalement, bien qu'âgé de moins de 3 ans à l'époque, je garde quelques souvenirs de cette période ; peut-être aussi parce que mon père avait gardé pendant longtemps un contact avec un GI new-yorkais d'origine arménienne, chauffeur du Service Intendance, John Arakélian, qui est revenu nous voir dans les années 50. Durant cette période, Bouisseville, fut déclaré "off limits", c'est-à-dire zone non accessible sans autorisation."


Débarquement sur la plage des Andalouse
s


En 1943, le Général Juin installa son PC à Aïn-El-Turck, il y restera jusqu'en 1944 et son départ pour l'Italie à la tête de ses troupes, le Corps expéditionnaire français en Italie, composées essentiellement de Pieds-Noirs, d'Algériens et de Marocains, troupes qui s'illustrèrent sur les champs de bataille en Europe et, notamment, à Monte-Cassino.


Des Algériens aident au débarquement



Débarquement sur les plages d'Oranie

Quelques pages d'histoire
Mis à jour le 23/06/2016
Retourner au contenu | Retourner au menu