Aïn-EL-Turck La Plage

Aller au contenu

Menu principal

Hommages

In Memoriam


Cette page est ouverte à vous qui désirez rendre un hommage à Robert.
Pour cela, déposez votre message en cliquant sur l'adresse suivante ou en la copiant :

aet-info@orange.fr

Votre message sera intégré à cette page dès sa réception.  


Message de Monique et Simonne DROUIN


A Robert,

C’est sur un appel de maman voilà une demi heure que j’ai appris la triste et douloureuse nouvelle, et mon cœur s’est emballé. N’en croyant rien car je pensais à une erreur de la part de maman, j’ai fait diligence pour en savoir un peu plus. J’ai donc téléphoné à Jean-Louis Paumond. Quel déchirement, impossible d’admettre.

Robert, tu laisses un immense vide dans nos cœurs et  notre association qui était ton œuvre te gardera toujours  vivant dans nos pensées.

Mais surtout nous pensons à Nicole et toute ta famille, soit assuré que les sentiments que nous leur portons sont aussi vivaces que ceux que nous avions pour toi.

Jamais nous ne t’oublierons


Message de Marithée et José BOTELLA

Robert,
Pas assez de mots pour te dire toute notre reconnaissance et un immense merci pour t'être mis à notre service, pour que l'on puisse se retrouver et revivre ensemble des moments inoubliables de notre village.


Message de Gisèle FONTAINE (ANIORTE)

A Robert

Tu es parti pour un beau voyage
Vers d’autres paysages
Pour profiter de la mer, de la pêche
Ce dont tu aimais tant.

Aujourd’hui tu nous as quittés,
Nous laissant tous désemparés.
Toi qui aimais tant nous réunir
Pour un meilleur avenir.

Tu nous laisses sans voix,
Avec un grand désarroi.
Tout Aïn-el-Turck te pleure,
Mais tu nous as réunis encore aujourd’hui.

Tu as eu une bonne compagne Nicole.
De cet amour sont nés deux beaux enfants,
Plein de petits enfants,
Votre joie à tous les deux.

Même si l’horizon n’était pas le même,
En Afrique tu es né,
En Afrique tu as quitté les tiens
Mais dans notre cœur TU resteras.

Oui on ne t’oubliera pas, même les petits "nouvelle génération".
Tu as eu l’idée de nous réunir, tous les gens de ton village.
Tu as donné du temps et de ta santé
Et chaque année, tu attendais ce rendez-vous de l’amitié.

Continue ta route, va rejoindre les tiens et beaucoup d’autres,
De la haut j’en suis sûre un petit coin t’attend !
Encore merci Robert pour ce que tu représentais !
Un être cher et dévoué !



Message de Nicole et Antoine TRAVEL

C'est avec une infinie tristesse que nous avons appris le tragique décès de Robert.
Nous nous étions retrouvés à La Grande Motte voici dix ans déjà et nos liens amicaux s'étaient renforcés au cours de notre pèlerinage à Ain El Turck. C'est grâce à lui que nous avons pu revoir le village de notre enfance une dernière fois et nous ne le remercierons jamais assez pour le bonheur que cela nous a procuré. Que de beaux souvenirs partagés !
Ses qualités d'homme humain, intègre, chaleureux, et toujours disponible resteront pour nous l'image qu'il donnait à l'association.
Nous avons du mal encore à croire que nous ne reverrons plus cet ami au grand coeur.
Merci pour tout ce que tu as fait Robert, tu peux en être fier, et sache que nous ne t'oublierons jamais.
Nos très sincères condoléances à vous Nicole, à vos enfants et à toute votre famille si tristes aujourd'hui.
Avec toute notre affection.



Message de Marithé MENGUAL


Aujourd’hui le 03 avril 2014, nous sommes tous en deuil, nous pleurons un ami, toi Robert qui as su nous rassembler pour que le temps d’un week-end, notre village se retrouve.
En ce triste jour, notre pensée va vers notre amie Nicole et tous les siens, pour un dernier hommage à notre ami Robert.


Message de Paule TORREGROSSA CASTRO et Florian CASTRO

Nous présentons nos sincères condoléances à la famille de Robert COSTA. Nous sommes affligés et très tristes de ce départ. C'était un homme formidable et dévoué.
Sincères amitiés.


Message de Lucienne ANIORTE


L'année 2013 a été particulièrement éprouvante pour les familles Aïn-El-Turckoises, et la mienne n'y a pas échappé.
En voyant arriver 2014, j'espérais que cette nouvelle année serait moins douloureuse et apaiserait les souffrances de chacun.
Malheureusement, notre ami Robert, notre rassembleur, notre frère, nous a quittés et nous sommes effondrés. Notre village entier le pleure.
Toujours attentif, disponible, patient, à l'écoute de chacun, il nous a permis de nous retrouver après l'exode et cette grande séparation. Il nous a donné tant de bonheur !
Il laisse un grand vide et ma pensée va aujourd'hui pour Nicole. J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour ce couple. Il suffisait de les regarder pour comprendre comme ils étaient unis, respectueux et tendres l'un envers l'autre.
Nicole avait encore grand besoin de lui ainsi que leurs enfants et petits enfants avec qui ils adoraient passer les vacances.
A tous je leur présente mes très sincères condoléances. Je pense très fort à eux et à leur peine.
Reconnaissance à toute l'équipe, chance à qui La Grande Motte existe, et merci à toi Robert. Tu resteras pour toujours dans nos cœurs.


Message de René ANIORTE

Adieu Robert

Une lampe a brillé au firmament des souvenirs,
Et réchauffé les cœurs blessés par un départ précipité.
Autour de ce soleil d'été, la corniche s'est réveillée,
Car des hommes et des femmes issus de cette région,
Comme si, sorties des souvenirs, les plages renaissaient,
Sont accourus de tous côtés avec l'espoir de se revoir,
Et ce fut le miracle de l'espérance émergeant du noir
Où nous étions enfouis depuis bien trop longtemps.

Combien parmi nous pensaient la chose possible?
Peu, je pense, et j'en suis de ceux là, mais,
Robert s'est attaché à retrouver les gens, puis à les réunir.
Avec succès, comme il se doit,
Comme si avant de quitter le village,
Il avait recensé tous les copains et copines
Et noté les lieux où ils s'établiraient.

Le siège de Président lui revenait d'office,
Hélas, il ne bouclera pas la 14° année.
Le destin qui s'acharne quelquefois, sans raison
Sur les êtres, même les plus méritants
Lui a refusé cette quatorzième rencontre,
Il est hélas allé le chercher en cette Afrique
Dont nous nous ventons d'être tous issus.

Aujourd'hui, cette lampe qui brillait
Tout au bout d'un espoir, n'est plus!
Et nos yeux sont mouillés de nos larmes amères.
D'autres lampes brilleront, nous le souhaitons,
Au firmament de l'Amicale de notre beau village
Dont la joie s'est ternie en  ce jour de tristesse.

Merci encore Robert pour ce que tu as eu le courage de faire,
Merci à Nicole qui t'a aidé et soutenu et que vive l'Amitié
Et l'Espoir en l'avenir. Il ne fallait pas que tu sois pas passé en vain
Dans l'Histoire du Village sans laisser ces traces indélébiles
D'Amitié et de Respect des valeurs de notre passé.



Message de Josiane et Aimé SALAS


La disparition brutale de Robert a été un  choc pour nous et une grande tristesse, car c'était un homme entièrement dévoué à l'Amicale Aïn-El-Turckoise qu'il a animée avec tous les membres du bureau.

Ce n'est qu'à partir de 2007 que nous avons connu et rejoint l'Amicale, ce qui nous a permis d'apprécier toutes les qualités de Robert, faites de beaucoup de générosité et d'humanité. Nous allons beaucoup regretter son absence qui  laisse un grand vide dans nos coeurs.

Grâce à Robert,  nos premières retrouvailles avec les Aïn-El-Turckois ont été un grand moment empreint d'émotion au cours duquel nous avons pu rencontrer des cousines et des cousins que nous ne connaissions pas auparavant, ainsi que des amis d'école et des voisins perdus de vue.

Nous adressons nos très sincères condoléances à Nicole, son épouse, à ses enfants et petits-enfants, ainsi qu'à tous leurs proches.


Message de Sylvie FONTAINE (Fille de Gisèle ANIORTE)

Un appel de ma mère, et je suis restée sans voix. Je n'arrive pas à m'imaginer la Grande Motte sans Robert, c'était l'initiateur de ce beau rassemblement amical du  village d'Ain-El-Turck. Je décidais 6 ans après sa création d'y venir avec ma fille Jennifer et à ma grande surprise, je me suis sentie très à l'aise dans cette Grande Famille. Jennifer attend chaque année ce rendez-vous de l'amitié et des retrouvailles.
Tu as réussi à rassembler toutes les générations. Robert, tu nous laisses tous très tristes, mais j'espère que là où tu vas, tu seras accueilli comme il se doit !
Je ne t'oublierai jamais.


Message de René ANIORTE

A Nicole, ses enfants petits-enfants et toute sa famille, je tenais à vous témoigner toute notre amitié en ces circonstances si douloureuses où tant de tristesse s'assemblent,  malheureusement.
Vendredi à Portes les Valence, aux funérailles de Paul Salvador, époux de Lydie Lopez de Bou-Sfer, je pensais à quelques années  plus tôt et à la terrible coïncidence, car c'est précisément en ce lieu que je rencontrais Robert pour la première fois depuis notre départ. Comme moi, il accompagnait à sa dernière demeure, le papa ou la maman  de Lydie dont il était un parent proche.
Toute ma famille se joint à moi pour vous présenter nos condoléances attristées et vous souhaiter bien du courage pour supporter une telle épreuve.
Je vous fait suivre un petit poème qui est une réflexion sur la vie...Grosses bises
                                                           

Le parcours de la vie

Que l'on croit en Allah, Jésus ou Jéhovah,
Ou que l'on n'y croit pas, chacun suit, dans la vie,
Un destin au parcours, d'embûches parsemées.

La vie est une course faite à contre courant :
On arrive sur terre pour passer une ligne,
Celle de l'Arrivée, puis filer lentement
À travers les obstacles, vers celle du Départ.
Chacun doit affronter ce parcours laborieux
Suivant sa manière d'être, son courage ou sa foi.

La distance on le sait se mesure en années,
Mais ses difficultés et son temps de parcours
Sont de grandes inconnues qui ne nous appartiennent.

On sait une seule chose avec exactitude,
La ligne d'Arrivée, elle est connue de tous.
Mais, celle du Départ, vers laquelle on s'avance,
On ne la situe pas et l'on ne sait vraiment
Le temps que l'on mettra pour en venir à bout.

On sait que l'on y va et qu'une fois passée,
On n'en reviendra plus, sans jamais disparaître
Du fond de la mémoire de ceux qu'on a aimés !



Message d'Andrée, Théodore et Jean-Marc LEAL


Très touchés du décès de Robert, nous sommes très peinés. Nous présentons à Nicole, ses enfants et petits-enfants, aux membres du bureau de l'Association Ain-El-Turckoise, nos sincères condoléances et beaucoup de courage.
Toutes nos pensées vont vers eux. Robert restera dans le coeur de tous les Ain-El-Turckois.
Nous vous embrassons très fort




Message de Suzanne et Paul BOGHOSSIAN


Nous sommes anéantis par la douleur et la tristesse. Nous avons perdu notre bienfaiteur et irremplaçable Ami Robert. Un homme exceptionnel, dévoué à notre bonheur. Dévoué à rendre heureux tous les habitants de son village, Aïn-El-Turck. Notre amitié restera gravé dans le cœur jusqu’à la fin de nos jours. Adieu Robert…
Nous ne pouvons contenir nos larmes…


Message de René MONTANER-MENGUAL

C'est avec infiniment de tristesse que nous avons appris le décès de Robert au cours d'un voyage en terre d'Afrique.

En relisant ses derniers écrits dans "les Lettres d'Aïn-El-Turck" auxquelles il tenait tant, on sentait bien que des ennuis de santé le mettaient dans l'obligation de passer le témoin de l'Amicale d'Aïn-El-Turck, qu'il avait fondée (il y a plus de 13 ans déjà).

Pour beaucoup d'entre nous Robert était comme le commandant du navire "Aïn-El-Turck-la Plage".

De la mer Méditerranée qu'il aimait passionnément, il savait combien elle pouvait être belle et cruelle à la fois, puisqu'elle lui enleva, il y a quelques années l'un de ses plus fidèles amis.

De sa vie professionnelle il avait su garder cette capacité à lancer des passerelles et des ponts pas seulement entre des rives mais entre.les humains et en particulier entre tous les Aïn-El-Turckois. Robert était un "Rassembleur".

Avec son épouse et toute l'équipe qui l'entourait, il savait merveilleusement bien nous accueillir à La Grande Motte ; sa gentillesse et son attention pour chacun d'entre nous ne l'empêchait pas, au besoin, de nous passer "une soufflée !"  lorsque nous ne respections pas les plans de table !

Ah ! Mais que de beaux souvenirs de ces soirées de Gala où, costumé en blanc, en rouge et peut être même en bleu (je ne me souviens plus !) sa haute silhouette dominait la piste où aux bras de son épouse on le sentait "le plus heureux des hommes !".

Alors, bien sur, grand est notre chagrin de le voir ainsi nous quitter si tôt.
A son épouse, à ses enfants et à toute sa famille, je présente mes plus sincères et profondes condoléances.

Si nous doutons parfois de ce qui nous attend après, ailleurs, en revanche ce dont je suis certain c'est que l'absence de Robert ne le fera pas disparaître de nos pensées et de notre esprit. Là, nous savons qu'il y restera toujours bien vivant.

Adieu Robert et Merci encore pour tout ce que tu as fait pour cette Grande Famille Aïn-El-Turckoise et en particulier auprès de tes amis de toutes confessions d'ici et d'ailleurs, afin qu'ils maintiennent toujours dignement, le petit cimetière où reposent nos ancêtres à Aïn-El-Turck et pour qu'à Cournonterral le monument aux mort ramené du village soit toujours fleuri.

Voilà, je terminerai mon message en disant, malgré notre chagrin, que :

"Vive l'Amicale d'Aïn-El-Turck !"


Message de Lisette et Jean-Claude DIAZ

Triste nouvelle,

Nous sommes consternés, nous avons vécu tellement de moments forts, d'émotions, pendant ces journées de retrouvailles ; après tant d'années d'éloignement où chacun a eu à construire sa vie.

Et puis Robert a eu l'idée géniale de nous rassembler pour retisser des liens entre les personnes . Nous lui garderons une profonde reconnaissance et il continuera à vivre dans le coeur de chacun, car tous ces moments vécus avec lui enrichiront notre vie intérieure. Courage à Nicole et à ses enfants, à ses proches, à ses nombreux amis. Nous sommes tous dans la peine. Pour les croyants portons Robert dans nos prières, pour les non croyants portons le dans nos pensées. Ce sera là autant de "moments d'éternité" à garder précieusement dans nos coeurs.



Message de Sadia, Maya, Ghani et Bahri ELFEGIR

Chère Nicole,

Sadia Maya et Ghani se joignent à moi pour te présenter à toi à Laurent et Philippe ainsi qu'à tous tes petits enfants nos condoléances les plus sincères en ces pénibles circonstances.
Nous t'assurons de toute notre sympathie et de notre disponibilité.
Que Robert  repose en paix.
Nous te souhaitons beaucoup de courage.
Affectueusement.


Message de Bahri ELFEGIR

Robert, mon pays, mon ami, mon frère, pour la première fois  tu vas faire de la peine à beaucoup de monde, et pourtant ce n’était pas dans tes habitudes, toi la Bonté faite homme !!!

-      A ta famille d’abord qui souffre de la disparition d’un mari  affectueux, tendre et délicat, d’un père protecteur, attentif  et aimant, d’un grand-père  gentil, doux et prévenant.

-      A tes amis qui perdent un complice toujours disponible et serviable, toi qui avais un sens de l’amitié et de la fidélité rare de nos jours.

-      A la Communauté Aïn-El-Turckoise  qui perd un confident attentif et sensible qui s’était mis à leur disposition avec abnégation et générosité dans cette Association que tu as créée et portée à bout de bras pendant des années .

Le chagrin que je t’ai vu ressentir à chaque fois que tu apprenais la mort de quelqu’un du village, aujourd’hui c’est à notre tour de le vivre .

Robert, tu laisses un grand vide, mais personne ne pourra t’oublier ; tu resteras toujours parmi nous et j’espère que Là-haut tu créeras une autre Association ou un Club  et débrouille-toi pour que le Siège ressemble  à ce qu’était le village de notre enfance.   
                                                                  Ton ami Bahri       


Message de Michel et Yolande TOURNEGROS

Au revoir Robert !

Tu nous as tous quittés : Nicole, ta famille, tes amis...
La tristesse que tu nous laisses est à l'échelle des joies et des bons  moments que tu nous as procurés. Ce n'est pas peu dire !
Robert nous ne t'oublierons pas.
Repose en paix.


Message de Jacqueline ORTEGA-BRETONES et Raymond

Chère Nicole,

Le départ de Robert nous laisse avec Raymond complètement  abasourdis.

En ces jours d’épreuves que tu traverses avec tes enfants nous voudrions te dire chère Nicole combien nous pensons à vous et prions pour vous tous.

Jamais nous ne pourrons oublier ce que vous nous avez apportés Robert et toi. Nous voulions te dire que nous sommes là, si tu as un besoin.

Dés que Robert  sera de retour nous ferons dire une messe.

Nous te présentons ainsi qu’à tes enfants nos bien sincères condoléances et t’embrassons très fort.



Message de Germaine, Claude NABAS et leurs enfants

Nos plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants, sa belle fille, ses petits enfants, ses frères, sa soeur et ses neveux ; toute la grande famille.

Condoléances aussi à tous  les Ain-El-Turckois qui sont en deuil et dans la peine aujourd'hui.

MERCI ROBERT, TU NOUS MANQUES DEJA...


a

Mis à jour le 23/06/2016
Retourner au contenu | Retourner au menu