Aïn-EL-Turck La Plage

Aller au contenu

Menu principal

Photos 2014

Cournonterral


Cournonterral

1° - le 8 mai 2014


Photos : Paul  Boghossian

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cournonterral - 8 mai 2014




2° - le 9 juin 2014



Photos : Paul Boghossian


Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cournonterral - 9 juin 2014


Pour eux qui se sont battus

Nous voici, recueillis, devant ce monument
Pour revivre tous ensemble, un retour dans le temps.
Nous devons porter haut le beau drapeau de France,
Que, fiers, ils ont hissé avec tant d'assurance.

Leur patriotisme les avait engagés
A suivre l'étendard, affrontant les dangers,
Sans jamais ébranler leur grande fidélité
A servir leur pays, en toute dignité.

Il nous faut respecter leur abnégation
Et surtout admirer leur détermination.
Un autre symbole fort est notre Marseillaise,
Qu'ils ont su entonner à chaque victoire française.

Avec sincérité et une immense ferveur,
Pour notre liberté, pour eux un grand honneur,
Ils ont montré à tous leur solide attachement
A cette mère patrie, si chère depuis longtemps.

Sachons les remercier, ne jamais oublier
Leur courage, leur bravoure, ce qu'ils ont enduré.
Tous ces actes héroïques, douloureux souvenirs,
Restent profonds en nous, pour forger l'avenir.

Soyons toujours pleins de reconnaissance,
Unis pour notre survivance,
Dans ce pays de liberté et d'abondance.
Il est si bon de vivre en France !

Simone GARCIA,
le 21 avril 2014



La balade en bateau

Perdus sur un bateau,
Ils filaient vers le sud,
Toutes voiles au vent,
Et le cœur plein d'espoir.
Ils étaient exilés
Voulant rester Français,
Espagnols ou Maltais,
Epris de liberté.

Ils vécurent, ils moururent
Immigrés, oui, mais frères,
Acharnés au travail,
Défricheur sans sérail,
Victime de quolibets
Traités de freluquet,
Français de seconde zone,
Et puis, à part entière.

Habitants d'outre-mer
Voulant rester français,
Puis, menés en bateau,
Jusqu'au renoncement.

Perdus sur un bateau,
Ils filaient vers le nord,
Un voile de désespoir
Sur un cœur presque noir.

Ils vivent sur un bateau,
Il s'appelle la France,
Un voile pudique sur le passé,
Et le cœur, plein d'espoir.


R. ANIORTE, à Valence, les 27/12/88 et 04/05/89

__________________________________________________________________________________________________________________________________________



3° - le 11 novembre 2014


Photos : Paul Boghossian


Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cournonterral - le 11 novembre 2014


REMERCIEMENTS


Un grand merci à Cournonterral et à sa population qui, comme à chaque commémoration, est venue rendre hommage à nos morts devant le monument d'Aïn-El-Turck.



Merci, particulièrement à Monsieur le Maire et à son équipe pour le travail de recherches qu'ils ont accompli afin d'apporter des précisions sur les lieux de naissance et de décès de nos soldats disparus. Ce qui a rendu encore plus émouvante l'énumération de leurs noms associés à ceux des Cournonterralais tombés pendant la guerre de 14-18.



Merci aussi aux enfants des écoles et à leurs instituteurs pour leur présence devant notre monument, les fleurs qu'ils y ont déposées et la Marseillaise qu'ils y ont chantée.

    




Merci Cournonterral !




Mis à jour le 25/05/2017
Retourner au contenu | Retourner au menu