Aïn-EL-Turck La Plage

Aller au contenu

Menu principal

Qu'il est bon de rêver !

LE COIN DES POETES > Simone Salas-Garcia



Qu'il est bon de rêver !



Sur le beau sable blond se mêlent nos pensées
Elles  tournent et elles virent, dans la lumière bleutée.
Des vagues du passé, bien longtemps protégées,
Ressurgissent des instants qui semblaient oubliés.
Alors, une parole anodine, chargée d'un air iodé,
Nous transporte en un lieu où régnait l'amitié.

Une douce fraîcheur nous berce sous les pins
Rappelant des liens forts réunissant nos mains.
Le mouvement grisant d'une balancelle
Retient en nous quelques ritournelles.
Le manège n' a pas pris une ride avec le temps,
Et reste au fond de nos cœurs d'antan.

Tailles fines de jeunes-filles et jupes gonflantes,
Côtoyaient lentement les allures nonchalantes,
Des garçons qui les suivaient, dans la gaieté,
Faisant "boulevard",  au cours des soirs d'été,
chauds, calmes, inoubliables et embaumés,
Par les fleurs de galant de nuit si parfumées.

Sous ce ciel azuré, un siècle s'est écoulé
Marqué, heure après heure, et toujours cadencé,
Par les sons d'une horloge, tout au haut d' une tour
Dominant tous les toits et les fermes alentour,
Ces tintements couvrent de leur ivresse.
Les meilleurs moments de notre jeunesse.   

Apparaissent brillantes, derrière mes paupières closes,
Belles étoiles filantes, et combien d'autres choses.
Impossible de retrouver nos habitudes.
Dans tous ces  lieux noyés de solitude,
Le chemin poussiéreux, les amandiers en fleurs,
Ne mènent plus à la ferme, où régnait le bonheur.

Il faut bientôt se rendre à l'évidence :
Où ne survivent que des réminiscences.
Comme des papillons, nombreuses sont ces images,
Qui se gorgent  et se gavent du bon miel du village.
Parées à tout jamais, elles restent édulcorées,
Parfois enrubannées et même enluminées.

Rien ne peut ternir celles de nos jeunes années,
Qui ont vu naître de si belles amitiés.

Qu'il est bon de rêver !

Simone Garcia, le 23 octobre 2013


Mis à jour le 25/05/2017
Retourner au contenu | Retourner au menu